Location: Places >> Europe >> France >> Languedoc-Roussillon >> ___ ͇๐ےﮯ̡____☀Pyrénées Orientales / Rosselló (Roussillon) / Catalunya-Nord (Northern Catalonia)
Login for full access to Couchsurfing Groups. Not a member yet? Join our community!

2011: missatge del grup "Catalan pour tous" de Facebook de CatNord (en francès)
Posted January 1st, 2011 - 11:46 pm by from Villeneuve-la-Guyard, France (Permalink)
Nous voulons vous souhaiter une très bonne année 2011 !

L'année 2010 a été marquée par un effort constant d'amélioration de notre site Internet et par l'ajout de beaucoup de contenu sur le site. Vous pouvez dorénavant trouver, en plus des cours et sites Internet pour apprendre le catalan, des moyens de pratiquer, d'installer des programmes en catalan sur votre ordinateur, d'imprimer des panonceaux en catalan si vous possédez un commerce ou encore des informations sur le catalan à l'école... Cette année nous avons également atteint les 3000 amis sur Facebook et avons comptabilisé plus de 3000 visites par mois sur notre site.

Pour ce qui est de la langue catalane, l'année 2011 s'ouvre avec de fortes inquiétudes aussi bien en Catalogne du Nord que du Sud.

En Catalogne Nord, nous pouvons supposer que le catalan continue sa courbe descendante vu le peu de mesures prises en sa faveur et vue la différence qui demeure entre la proportion de parents qui aimeraient que leur enfant étudie le catalan et l'offre existante. On peut dire que cette année, une fois de plus, il du mourir plus de catalanophones qu'en naitre de futurs...
Cependant, l'opinion des jeunes générations sur le catalan semble être plus positive que celles des anciennes (celles qui le parlaient parfaitement ne l'ont pas transmis). Les responsables politiques des Pyrénées-Orientales doivent donc prendre leurs responsabilités afin d'inverser la tendance, nous pensons en particulier au Conseil Général et à la Mairie de Perpignan qui ont tous les deux votés des chartes en faveur de la langue catalane (CG en 2008*, Mairie en 2010**), ambitieuses mais bien loin d'être appliquées. Cet été avait été annoncé par l'Association des Maires et Adjoins la création d'un syndicat territorial de promotion du catalan en Catalogne Nord, ce projet arrivera-t-il à terme ?
Sur le plan des médias, soulignons le retour partiel des télévisions publiques sud-catalanes sur la TNT mais il est indispensable que le signal soit amplifié car de nombreuses zones ne sont pas couvertes et de nombreuses personnes, même en zone couverte, ont des problèmes de réception. Sur France 3, la quantité de catalan à l'antenne est toujours la même : 7 minutes par semaine + 30 minutes par mois, autant dire, bien peu de chose face à ce dont nous aurions besoin. Dans le secteur radiophonique, nous lamentons la disparition de Flaix FM, une radio qui popularisait le catalan parmi les jeunes. L'autre radio du grup Flaix, Ràdio Flaixbac, est revenue après plus d'un mois d'absence de nos ondes, nous attendons maintenant le retour de Flaix FM et pour cela il faut rester mobilisés***. Ràdio Arrels, la seule radio en catalan produite en Catalogne Nord, a connu en 2010 des difficultés financières dues au non-paiement de certaines subventions de la Generalitat, c'est pourquoi elle a actuellement besoin de notre soutien****. Sur les autres radios nord-catalanes (France Bleu Roussillon, Littoral FM, NRJ Perpignan, Chérie FM Pays Catalan, etc.) la présence du catalan est toujours de l'ordre de 0%. Dans la presse écrite, l'Indépendant cantonne toujours le catalan dans une petite colonne périodique tandis que dans la Semaine du Roussillon, il continue d'occuper une demie-page. Dans la presse institutionnelle le catalan a régressé dans les publications du Conseil Général et du Conseil Régional.
En ce qui concerne l'Université de Perpignan, une décision récente supprime le D.U. (Diplôme Universitaire) d'Études Catalanes de l'Université, qui permettait à de nombreux catalans du nord de s'initier à la langue et à la culture catalane à l'Université en suivant les cours de première année. Ce D.U. n'entrainait pas de coûts supplémentaires, au contraire, il apportait de nouvelles inscriptions. Une autre décision concernant l'Université, grave elle aussi, est la suppression du master de préparation au CAPES de catalan, qui devait former des enseignants de catalan pour le secondaire*****. Pour ce qui est du reste, l'Université qui se dit ouverte à la Catalogne Sud, continue à cantonner le catalan dans la faculté de catalan et n'en fait pas d'utilisation publique. Nous pouvons néanmoins lui donner un bon point pour l'organisation d'une mostra universitària des universités des territoires de langue catalane.
Au niveau des relations entre Catalogne Nord et Sud, la gare de Perpignan a vu arriver le premier TGV provenant de Figueres le 19 décembre et depuis il y a deux TGV quotidiens, dans les deux sens, entre Perpignan et Figueres-Vilafant. Ceci est très positif mais il s'agit maintenant de faire de Perpignan une ville attractive pour les catalans du sud et la langue catalane a certainement son rôle à jouer là dedans. D'ailleurs, depuis peu on peut entendre à la gare des annonces bilingues (imparfaites car elles n'utilisent pas les noms catalans des villages d'ici) pour les trains en destination de Portbou ou Figueres. A quand la même chose pour ceux qui ne traversent pas la frontière ? A quand des horaires qui permettent aux catalans du nord d'aller passer une journée en Catalogne Sud et rentrer le soir en TGV (ce n'est pas le cas actuellement avec ces horaires) ? Signalons aussi que durant cette année 2010 des rencontres économiques et d'associations du futur Eurodistrict Catalan Transfrontalier ont aussi eu lieu, nous attendons maintenant la mise en place effective de cet organisme qui devra regrouper les Pyrénées-Orientales et la province de Gérone... Ceci aura lieu en 2011 ?

En Catalogne Sud, les tribunaux espagnols mènent une offensive contre les avancées acquises pour le catalan ces dernières années. Ainsi, sous prétexte d'être contraire à la Constitution Espagnole, l'immersion linguistique en catalan pour tous risque de disparaitre, la nouvelle loi du cinéma qui prévoyait l'égalité catalan/castillan avec 50% de films en catalan risque d'être déclarée inconstitutionnelle. La loi de la consommation, qui prévoyait que dans n'importe quel établissement d'accueil au public il y ait une personne capable de répondre en catalan aux clients a subi le même sort que l'immersion linguistique. Tout cela car le Statut d'Autonomie de la Catalogne Sud, voté démocratiquement par le peuple et les différentes assemblées, a été fortement modifié par le Tribunal Constitutionnel espagnol, en particulier en ce qui concerne le caractère préférentiel dont le catalan devait bénéficier. Il appartiendra maintenant au nouveau président de la Generalitat, Artur Mas, de faire le nécessaire afin de défendre la langue catalane dans tous les secteurs de la société sud-catalane, quitte à entrer dans l'illégalité comme il entend le faire pour l'école par exemple.

Et c'est ainsi que se termine ce long message de bonne année, nous avons essayé à travers celui-ci de vous informer de ce qu'avait été 2010 et des combats qui nous attendent pour 2011, et n'oublions pas qu'en 2011 aussi, un territoire qui perd sa langue perd son identité.
Ensemble, faisons tout notre possible pour la reconquérir, la faire vivre et la transmettre aux nouvelles générations, chez nous, en Catalogne du Nord !


Bon any 2011!